Galerie Gisèle Linder
Galerie Gisèle Linder GmbH
Elisabethenstrasse 54
CH-4051 Basel
Tel +41 61 272 83 77

English

Farnçais

 

Philipp Goldbach

4.11.2017 – 6.1.2018

Philipp Goldbach voue son intérêt artistique aux possibilités cognitives et physiques du travail humain par rapport à la production technique. La technique culturelle classique de l’écriture tout comme les média de l’écriture et de la sauvegarde dans un sens plus large, pour lesquels la photographie sert de paradigme, constituent son point de départ.

Si, selon un entendement conventionnel, une fonction de soulagement respectivement de prothèse revient à ces technologies pour remplacer les actions et les capacités des humains par des opérations formalisables, Goldbach dans son travail reprend cette logique de fonction pour la saper aussitôt. Pour cela, il assume le rôle de machines, adopte la fonction d’un appareil, pour exécuter „automatiquement“ des activités que l’économie quotidienne du temps et du travail leur délègue. Qu’il transfère des livres entiers à la main et par écrit sur une feuille de papier („microgrammes“), qu’il étire la fraction de seconde d’une exposition photographique analogue en une chorégraphie spatiale (« KvZ ») ou qu’il fabrique entièrement et à la main une mémoire digitale (« Read Only Memory »), il s’agit toujours de revendiquer spirituellement et physiquement un procédé technique non-transparent dans un contact direct avec les matériaux. En ramenant ce procédé de façon exemplaire à son propre corps avec ses conditions de temps et de mesure, donnant ainsi de la visibilité au geste du travail artisanal individuel avec ses traces contingentes dans les procédés normés et standardisés.